A vos agendas : conférences en français à l’Institut Français ! [es]

Le 30 octobre, la professeure Danielle Tartakowsky réalisera une conférence sur « La manif pour tous, les droites et la rue ».
Le 31 octobre, la spécialiste du monde ibérique Louise Benat–Tachot présentera « Le Détroit de Magellan au XVIème siècle : la création d’un nouveau monde ». Entrées libres !

JPEG

Conférence « La manif pour tous, les droites et la rue » de Danielle Tartakowsky

29 octobre, 18h00 : Auditorio Biblioteca Nicanor Parra, Université Diego Portales (Auditorio de la Biblioteca Nicanor Parra, ubicado en Vergara 324, Santiago Centro) en espagnol, entrée libre.

30 octobre, 19h00 : Institut Français du Chili (Francisco Noguera 176, Providencia), activité en français uniquement, entrée libre.

Danielle Tartakowsky est professeure émérite à l’Université Paris 8. Spécialisée dans l’Histoire sociale et culturelle du politique, en particulier des mouvements sociaux, son travail est axé sur les mutations contemporaines de l’Etat et de l’espace public.

Au Chili, elle animera deux conférences, l’une en français : « A propos de La Manif pour Tous : les droites et la rue » le 30 octobre à 19h00 à l’Institut français et la seconde en espagnol : « El mayo-junio francés de 1968 : actualidad de su legado », le lundi 29 octobre à 18h00, Auditorio Biblioteca Nicanor Parra, Université Diego Portales (Vergara 324, Santiago centro) lors du séminaire « El advenimiento de la mundialización : a cincuenta años del 68 como fenómeno global ».
Détails du séminaire ICI.

JPEG

Conférence « Le Détroit de Magellan au XVIème siècle : la création d’un nouveau monde » de Louise Bénat-Tachot

31 octobre, 19h00 : Institut français du Chili (Francisco Noguera 176, Providencia), en français, entrée libre.

5 et 9 novembre, Santiago et Punta Arenas

Professeur de langue, littérature et civilisation espagnole, spécialiste du monde ibérique aux XVème et XVIème siècles, Louise Benat-Tachot dirigera la conférence en français « Le Détroit de Magellan au XVIème siècle : la création d’un nouveau monde » à l’Institut français du Chili et participera au colloque international du Réseau de Géopolitique Américain (geopam-conicyt) à Santiago et à Punta Arenas.

Résumé :
Les Anciens pensaient que passer l’équateur (zone tropicale) ou l’océan Atlantique (“mer des Ténèbres”) était impossible. De la même manière, les Colonnes d’Hercule (montagnes qui bordent le détroit de Gibraltar) marquaient les limites du monde. En 1519, le tour du monde par Magellan fait voler ces croyances en éclats.

publie le 06/11/2018

haut de la page