COVID-19 - Restrictions d’accès à la France métropolitaine et aux collectivités d’Outre-mer [es]

Des mesures sanitaires s’appliquent à tous les voyageurs avant le départ et à l’arrivée sur le territoire français. De plus, des restrictions d’accès au territoire français existent en fonction du pays de provenance des voyageurs.

Est-ce que je peux venir en France ?

Cela dépend de la circulation du virus dans votre pays de départ.

Pays pour lesquels ne s’appliquent aucune restriction à l’entrée

Si vous arrivez d’un pays de la liste ci-dessous , vous pouvez venir en France métropolitaine sans restriction liée à la COVID-19.

États membres de l’Union européenne, Andorre, Australie, Corée du Sud, Islande, Japon, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Rwanda, Saint-Marin, Singapour, Suisse, Thaïlande, Vatican.

Pays pour lesquels des restrictions d’accès s’appliquent

Les frontières extérieures de l’espace européen restent fermées. Par conséquent, un voyage vers la France depuis un pays tiers ne sera possible que pour les voyageurs dans l’un des cas suivants :

  • Ressortissant de nationalité française, ainsi que son conjoint et ses enfants ;
  • Ressortissant de l’Union européenne et ressortissant andorran, britannique, islandais, liechtensteinois, monégasque, norvégien, suisse, de Saint-Marin et du Vatican, ayant sa résidence principale en France ou qui rejoint, en transit par la France, le pays dont il est le national ou le résident, ainsi que son conjoint et ses enfants ;
  • Ressortissant de pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité, ayant sa résidence principale en France ou qui rejoint, en transit par la France, son domicile dans un pays de l’Union européenne ou assimilé ;
  • Ressortissant de pays tiers, en transit de moins de 24 heures en zone internationale pour rejoindre son pays d’origine et présentant le titre de voyage vers ce pays ;
  • Titulaires de passeports officiels ;
  • Membre de délégation en mission officielle ou personnel de mission diplomatique ou consulaire, ou d’une organisation internationale ayant son siège ou un bureau en France, ainsi que son conjoint et ses enfants, ou séjournant en France sous couvert d’un ordre de mission émis par l’état d’appartenance ;
  • Professionnel de santé étranger concourant à la lutte contre la Covid-19 ;
  • Équipage ou personnel étrangers exploitant des vols passagers et cargo, ou voyageant comme passagers pour se positionner sur leur base de départ ;
  • Ressortissant étranger qui assure le transport international de marchandises ;
  • Conducteur ou équipier d’autocar ou de train de passagers ;
  • Membre d’équipage ou personne exploitant un navire de commerce ou de pêche ;
  • Etudiant titulaire d’un visa long séjour, d’un visa court séjour (VCS) pour études ou pour stages (hors VCS concours), ou venant pour moins de 90 jours en provenance d’un pays dispensé de VCS, justifiant d’un lieu d’hébergement en France ;
  • Professeur ou chercheur employé ou invité par un établissement d’enseignement ou un laboratoire de recherche français qui se déplace à des fins d’étude et d’enseignement ;
  • Ressortissant de pays tiers disposant d’un visa de long séjour « passeport Talent » ou d’un VLS « salarié détaché ICT » ainsi que son conjoint et ses enfants ;
  • Ressortissant étranger se rendant en France pour recevoir des soins dans des établissements hospitaliers publics ou privés.

Pour ces catégories autorisées à entrer sur le territoire français, les voyageurs en provenance du Chili, doivent se munir de plusieurs documents avant de voyager :

  • Une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection au Covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol (document téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur).
  • Une attestation de déplacement dérogatoire vers la France métropolitaine depuis les pays tiers (document téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur).
  • Un ou plusieurs documents permettant de justifier le motif du déplacement
  • Le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (test PCR) réalisé dans les trois jours avant l’embarquement, le cas échéant.

Dispositions sanitaires spécifiques en vigueur sur le territoire français :

Le décret n°2020-860 du 10 juillet 2020 modifié fait obligation aux passagers de présenter au transporteur aérien, avant leur embarquement, une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection à la covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. Ils doivent porter un masque de protection.

En outre, ce décret prévoit qu’à compter du 19 août 2020, les personnes de onze ans ou plus qui voyagent par avion en provenance du Chili et ne sont pas en mesure de présenter à leur arrivée en France le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (par exemple test PCR), réalisé moins de 72 heures avant le vol et ne concluant pas à une contamination par la covid-19, sont dirigées à l’aéroport vers un poste de contrôle sanitaire permettant la réalisation d’un tel examen (faute de quoi le dispositif sanitaire prévoit qu’elles soient placées en quarantaine par arrêté préfectoral).

Compte tenu de ces dispositions, il est fortement recommandé aux personnes de onze ans ou plus, en provenance du Chili, si elles le peuvent localement, de réaliser ce test virologique, moins de 72 heures avant leur vol.

Les tests PCR peuvent être réalisés dans les hôpitaux publics, les cliniques privées, les Centres de Santé Familiale (CESFAM), les Services d’Attention Primaire d’Urgence (SAPUS) et les cabinets publics et privés.

Pour accéder à la liste des établissements de santé publiée par le ministère chilien de la Santé, par région/commune : https://reportesdeis.minsal.cl/ListaEstablecimientoWebSite/.

Vous pourrez contacter ces établissements pour connaître les délais d’obtention des résultats et autres modalités pratiques (prise de rendez-vous, coût, exigence ou non d’une ordonnance médicale, possibilité de se faire tester à domicile…). Nous vous invitons par ailleurs à contacter votre assurance pour vérifier si le test sera remboursé et sous quelles conditions.

Pour en savoir plus sur la mise en œuvre des contrôles sanitaires aux frontières françaises, notamment en fonction des pays de provenance, nous vous invitons à consulter la FAQ du ministère de l’Intérieur. Dans tous les cas, seuls les passagers de plus de onze ans devront présenter un test.

Les documents autorisant le séjour en France qui auraient expiré entre le 16 mars 2020 et le 15 juin 2020 ont par ailleurs été prorogés pour une durée de 6 mois.

Est-ce que je peux voyager vers les territoires d’outre-mer ?

Le contrôle sanitaire à l’entrée des territoires d’outre-mer fait l’objet de mesures différenciées selon les territoires.

Pour plus d’information, consultez le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Je voyage vers la France. Serai-je soumis à une quarantaine lors de mon arrivée ?

Vous devrez respecter le confinement national actuellement en cours.

Si vous n’avez pas de résultat de test négatif réalisé dans les 72 heures avant votre départ et si votre test à l’aéroport se révèle positif, ou si vous présentez des symptômes d’infection à la COVID-19, les autorités pourront vous imposer une période d’isolement.

Il est fait appel au civisme et au sens des responsabilités des voyageurs pour mettre en œuvre les précautions sanitaires recommandées par les autorités.

En cas de questions, sur les modalités d’application de ces mesures concernant l’entrée et le séjour en France, il est possible de s’adresser au numéro vert : 0800 130 000.

publie le 12/11/2020

haut de la page