"Camerone" se fête aussi au Chili

Pour la première année, l’amicale des anciens légionnaires et la mission militaire de l’Ambassade de France à Santiago du Chili ont fêté "Camerone" le samedi 30 avril 2011 au mausolée des anciens combattants du cimetière général de Recoleta.

Emmenés par la musique de l’école des sous-officiers des Carabiniers, nos amis pompiers de la 4ème Compagnie Pompe France de Santiago, détenteurs du drapeau des anciens combattants, accompagnés des représentants de l’ambassade et des légionnaires présents sur le territoire ou venus spécialement de Polynésie Française, ont participé à cette cérémonie commémorative.

Après un défilé jusqu’au mausolée, l’adjudant Mevel, de Tahiti, procéda à la traditionnelle lecture du récit de la bataille de Camerone qui s’est conclue par ces mots inscrits sur le monument érigé en 1892 sur l’emplacement du combat :

"Ils furent ici moins de soixante opposés à toute une armée, sa masse les écrasa. La vie plutôt que le courage abandonna ces soldats français le 30 avril 1863. A leur mémoire, la patrie éleva ce monument".
A l’issue d’un dépôt de gerbe, la sonnerie "aux morts" venait rendre hommage aux hommes du Capitaine Danjou qui ont tenu jusqu’au bout leur serment.

Rendez vous est pris pour l’année prochaine. Le Chili reste plus proche du lieu du combat, Camerone au Mexique, et donc le continent sud-américain se prête très légitimement à cette commémoration symbolique. Par ailleurs, les volontaires chiliens pour devenir légionnaires ne manquent pas.

publie le 13/05/2011

haut de la page