Conférences de l’anthropologue Didier Fassin [es]

L’anthropologue Didier Fassin donnera une conférence en français sur la crise des migrants le jeudi 6 septembre à 19h à l’Institut Français.

JPEG

Le problème des réfugiés, qui se pose avec acuité depuis un siècle, a connu au cours de la période récente de tragiques développements en raison de l’accroissement de la population fuyant les guerres, les persécutions, les catastrophes et la paupérisation, mais aussi et surtout à cause des réactions d’hostilité et de rejet observées en maints endroits de la planète.

Ayant conduit pendant une quinzaine d’années des enquêtes sur l’asile en France et plus récemment en Afrique du Sud, Didier Fassin propose de reconsidérer ce que nous croyons savoir mais ne parvenons plus à penser autour de cette « question réfugiée » à travers une triple approche : généalogique, afin de remonter aux origines de l’asile ; géographique, pour rendre compte de la mondialisation de ses enjeux ; ethnographique, en s’attachant aux pratiques ordinaires d’octroi de la protection. Il révèle ainsi les intermittences de l’hospitalité, l’inégale distribution des réfugiés entre les nations et les profondes mutations de l’économie morale de l’asile. La forme de vie imposée aux nomades forcés devient ainsi une clé de lecture du monde contemporain.

DIDIER FASSIN

Anthropologue, sociologue et médecin, Didier Dassin est professeur de sciences sociales à l’Institute for Advanced Study de l’Université de Princeton et Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a créé l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS). Didier Fassin a été vice-président de Médecins sans frontières et préside actuellement le Comité médical pour les exilés. Il a reçu la Médaille d’or en anthropologie de l’Académie royale des sciences de Suède en 2016 et il est le premier chercheur en sciences sociales lauréat du prix NOMIS du Distinguished Scientist en 2018.

L’anthropologue a dirigé un projet ethnographique de dix ans sur l’État français, en menant des recherches sur la police, la justice et les prisons. Plus récemment, il a proposé une lecture critique des perspectives philosophiques de la punition et de la vie, et a développé une réflexion théorique sur la présence publique dans les sciences sociales.

Parmi ses derniers ouvrages :

- L’Ombre du monde. Une anthropologie de la condition carcérale (2017)
- Une passion contemporaine (2017)
- La vie. Mode d’emploi critique (2018).

Conférences de Didier Fassin à Santiago :

- « Repenser la "question réfugiée". De la crise des migrants à la crise de l’asile » (en français), jeudi 6 septembre, 19h00, Institut Français du Chili

- « Etnografía pública, distanciamiento crítico y compromiso social », jeudi 6 septembre, 11h00, Auditorio del edificio MIDE UC, Vicuña Mackenna 4860

- « Crítica de la razón punitiva », vendredi 7 septembre, 16h00, Auditorio del Instituto de Historia UC, Vicuña Mackenna 4860

publie le 02/10/2018

haut de la page