Covid-19 : mesures du gouvernement au Chili

En date du 29 mars 2020, les mesures adoptées par le gouvernement chilien sont les suivantes :

Frontières terrestres, maritimes et aériennes fermées depuis le mercredi 18 mars. Les Chiliens et étrangers avec un statut de résident au Chili peuvent entrer au Chili mais devront, quelle que soit leur provenance, se soumettre à une quarantaine obligatoire de 14 jours. Les étrangers de passage peuvent sortir du pays mais uniquement par voie aérienne. L’espace aérien est actuellement ouvert jusqu’au 2 avril.

Une mesure de quarantaine obligatoire a été décrétée le 25 mars pour sept quartiers de Santiago : Santiago centre, Independencia, Providencia, Ñuñoa, Las Condes, Vitacura et Lo Barnechea. Elle est entrée en vigueur le 26 mars à 22h00 pour une durée initiale de 7 jours. Les passagers devant se rendre à l’aéroport de Santiago pour prendre un vol pourront circuler en présentant leur billet ou leur réservation sur leur téléphone. Pour les Français de passage se trouvant dans les sept quartiers concernés, des autorisations spéciales permettant de se déplacer (pour une durée limitée) au supermarché, à la pharmacie ou pour une consultation médicale pourront être obtenues. Les étrangers ne disposant pas d’un RUT (numéro d’identification chilien) pourront télécharger les laissez-passer (los Permisos Temporales) sur le site https://comisariavirtual.cl/, avec leur numéro de passeport, ou les solliciter de manière présentielle dans les commissariats des Carabiniers. Sauf urgence médicale avérée, tous les autres déplacements dans ces quartiers sont interdits. La mesure ne s’applique pas dans les autres quartiers de Santiago, où continue en revanche de s’appliquer le couvre-feu à partir de 22h00 et jusqu’à 5h00 du matin (cf. point suivant).

Un couvre-feu national a été instauré de 22h00 à 5h00 du matin : sauf urgence médicale avérée, tous les déplacements seront interdits sur cette plage horaire, à moins de disposer d’un sauf-conduit (possible pour un certain nombre de motifs limités) devant être sollicité auprès d’un commissariat des Carabiniers. Sur l’Ile de Pâques, le couvre-feu est instauré de 14h à 5h du matin.

Il n’existe pas à ce jour de quarantaine nationale mais certaines zones du pays ont pris des mesures locales de confinement et de restriction des déplacements :

  • Douanes sanitaires (contrôles de santé) : Région métropolitaine ; d’Arica à Coquimbo ; Aysén y Magallanes. Les voyageurs doivent télécharger un « passeport régional sanitaire » sur la page www.c19.cl, qu’ils peuvent présenter y compris sur leur téléphone portable. Les personnes considérées à haut risque (selon la provenance du pays et d’éventuels premiers symptômes) ou ayant de la fièvre devront repartir dans la ville d’où ils viennent effectuer un test et une quarantaine.
  • Cordons sanitaires (entrées et sorties interdites sans sauf-conduit) : ville de Chillán (région Ñuble) ; ville de San Pedro de la Paz (région Bio Bio) ; île de Chiloe (région Los Lagos) ; ville de Puerto Williams (région de Magallanes) ; Temuco y Padre Las Casas (région Araucanie) à partir du 28 mars à 22h ; Osorno (région Los Lagos) à partir de 22h le 30 mars.
  • Quarantaines : Ile de Pâques (14 jours à partir du 19 mars) ; 7 communes de la Région métropolitaine (cf. plus haut), à partir du 26 mars 22h ; Temuco y Padre Las Casas (région Araucanie) à partir du 28 mars à 22h ; Chillán et Chillán viejo (région Ñuble) à partir de 22h le 30 mars ; Osorno (région Los Lagos) à partir de 22h le 30 mars. La quarantaine dans la commune de Caleta Tortel a pris fin le 27 mars.

publie le 29/03/2020

haut de la page