Covid-19 : mesures du gouvernement au Chili

En date du 3 juin 2020, les mesures adoptées par le gouvernement chilien sont les suivantes :

Frontières terrestres, maritimes et aériennes fermées depuis le mercredi 18 mars. Les Chiliens et étrangers avec un statut de résident au Chili peuvent entrer au Chili mais devront, quelle que soit leur provenance, se soumettre à une quarantaine obligatoire de 14 jours. Les étrangers de passage peuvent sortir du pays mais uniquement par voie aérienne.

Il n’existe pas à ce jour de mesure de confinement national pour l’ensemble de la population mais une mesure de confinement obligatoire visant les personnes âgées de plus de 75 ans est actuellement en vigueur sur l’ensemble du territoire.

Des mesures locales de confinement et de restriction des déplacements ont été adoptées (liste des mesures et des zones concernées) :

- Confinement obligatoire (cartes des zones concernées consultables en ligne, onglet « Ver zonas en cuarentena ») :

  • Région de Tarapacá : villes d’Iquique et d’Alto Hospicio
  • Région métropolitaine de Santiago : communes de Providencia, Vitacura, Las Condes, Ñuñoa, Santiago centre, El Bosque, Quinta Normal, Independencia, Estación Central, Pedro Aguirre Cerda, Cerrillos, Quilicura, Recoleta, Cerro Navia, Conchalí, La Cisterna, La Florida, La Granja, Lo Espejo, Lo Prado, Macul, Renca, Peñalolén, San Joaquín, San Miguel, San Ramón, La Pintana, Puente Alto, Quilicura, San Bernardo, Maipú, Padre Hurtado, La Reina, Lampa, Colina, Huechuraba, Pudahuel et Buin.
  • Région de l’Araucanie : commune de Lonquimay jusqu’au vendredi 5 juin à 22h00.

- Cordons sanitaires (entrées et sorties interdites sans sauf-conduit) :

  • Région de Valparaíso : ville de San Antonio
  • Région de Los Lagos : ville d’Osorno et île de Chiloé
  • Région de Magallanes : villes de Punta Arenas et de Puerto Williams

- Douanes sanitaires (contrôles de santé) : au 14 mai, 123 postes de douanes sanitaires ont été mis en place dans tous les points d’accès au territoire chilien (y compris ports et aéroports) et dans l’ensemble des régions, y compris l’île de Pâques, l’île de Chiloé et les points de traversée du Détroit de Magellan. Des douanes sanitaires ont été mises en place sur les routes entre la Région métropolitaine de Santiago et la région de Valparaíso et Viña del Mar. Les voyageurs doivent télécharger un « passeport régional sanitaire » sur la page www.c19.cl, qu’ils peuvent présenter y compris sur leur téléphone portable. Les personnes considérées à haut risque (selon la provenance du pays et d’éventuels premiers symptômes) ou ayant de la fièvre devront repartir dans la ville d’où ils viennent effectuer un test et une quarantaine. Des douanes sanitaires sont également mises en place progressivement dans les gares routières de l’ensemble du pays depuis le 1er avril.

- Un couvre-feu national, s’appliquant également sur l’Ile de Pâques, a été instauré de 22h00 à 5h00 du matin : sauf urgence médicale avérée, tous les déplacements seront interdits sur cette plage horaire, à moins de disposer d’un sauf-conduit (possible pour un certain nombre de motifs limités) devant être sollicité auprès d’un commissariat des Carabiniers.

Les passagers devant se rendre à l’aéroport de Santiago pour prendre un vol pourront circuler en présentant leur billet ou leur réservation sur leur téléphone. Pour les Français de passage se trouvant dans les zones concernées par le confinement obligatoire, des autorisations spéciales permettant de se déplacer (pour une durée limitée) notamment pour se rendre au supermarché, à la pharmacie ou pour une consultation médicale pourront être obtenues (précisions consultables en ligne, onglet « Descarga Nuevo instructivo »). Les étrangers ne disposant pas d’un RUT (numéro d’identification chilien) pourront télécharger les laissez-passer (les "Permisos Temporales") sur le site https://comisariavirtual.cl/, avec leur numéro de passeport, ou les solliciter de manière présentielle dans les commissariats des Carabiniers. Sauf urgence médicale avérée, tous les autres déplacements dans ces zones sont interdits pendant la durée du confinement.

Les autorités chiliennes ont par ailleurs rendu obligatoire le port du masque dans :

  • Tous les transports publics ou privés : avions, métros, trains, bus, transport collectif, transport privé rémunéré de passagers (taxis, VTC, tout type de transport privé sollicité par application), transport maritime payant
  • Les aéroports et gares routières
  • Les supermarchés, centres commerciaux, hôtels, pharmacies
  • Les établissements de santé
  • Les banques et autres lieux recevant du public
  • Les lieux de travail
  • Les ascenseurs et les funiculaires
  • Les établissements éducatifs
  • Les théâtres, cinémas, discothèques, casinos et salles de jeux
  • Les résidences pour personnes âgées
  • Les lieux de fabrication et de manipulation de médicaments ou d’aliments
  • Les galeries et tribunes dans les enceintes sportives, les gymnases et les stades
  • Les pubs, restaurants, cafétérias pour les employés (pas les clients)
  • Tout lieu fermé où se trouvent réunies 10 personnes ou plus

Dans la commune de Santiago centre, le port du masque est obligatoire à partir du 15 mai dans tous les lieux publics et dans tous les lieux où peuvent se produire des rassemblements (notamment marchés ouverts).

Compte tenu des difficultés pour trouver des masques dans le commerce, le ministère de la Santé a mis en ligne un tutoriel pour la fabrication de masques artisanaux. Les stocks de matériels médicaux disponibles par pharmacie, en fonction des produits recherchés, peuvent également être consultés sur le site du Sernac.

publie le 04/06/2020

haut de la page