Création d’un Centre International de Transfert Technologique, AgroParisTech - INRA / UC Temuco

A l’Ambassade du Chili en France, en présence de M. José Antonio Galilea, ministre de l’agriculture du Chili, le Recteur de l’Université catholique de Temuco, Alberto Vasquez Tapia, avec Marc Michel, Directeur d’AgroParisTech et Marion Guillou, Présidente de l’Institut National de recherche agronomique (INRA), ont signé un protocole d’accord pour développer un programme de coopération et d’échange avec ces prestigieuses institutions de recherche françaises.

Aux termes de cet accord de coopération scientifique et technologique est créé, à l’Université Catholique de Temuco, le Centre international de transfert technologique. L’échange de scientifiques, de techniciens spécialisés et d’agriculteurs sera facilité, dans le but d’améliorer l’agriculture de la zone sud du pays. Parallèlement, la recherche, la formation et le perfectionnement professionnel seront favorisés, dans les domaines des systèmes de production, la sécurité alimentaire, la production animale et végétale, l’irrigation, l’interconnectivité en milieu rural, la commercialisation interne et les exportations, dans un souci de développement durable.

AgroParisTech est un établissement public d’enseignement supérieur français, membre du prestigieux groupe « Paris Institute of Technology », qui rassemble 10 des « Grandes Ecoles » les plus respectées de France en science et en ingénierie. Il faut souligner que 20% de ses étudiants sont étrangers.

Une expérience intéressante est mise en œuvre par AgroParisTech : "Grignon Energie Positive"(www.agroparistech.fr/energiepositive/). Il s’agit d’un programme de recherche appliquée lancé en 2007 sur les enjeux de l’énergie et du climat en agriculture. Une ferme expérimentale permet de tester et d’évaluer en situation réelle les options techniques destinées à réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

Pour sa part, l’INRA est un organisme de recherche. Son objectif est de parvenir à une alimentation saine et de qualité, une agriculture compétitive et durable et un environnement préservé et valorisé. 1839 chercheurs et 1.891 doctorants travaillent à l’INRA. En outre, chaque année, elle accueille 1.000 chercheurs d’autres pays.
Une piste de recherche intéressante développée par l’INRA est la réduction de la teneur en sel des aliments grâce à l’utilisation des arômes. Les chercheurs ont montré que certains arômes qui évoquent des saveurs salées peuvent augmenter la perception d’un goût salé.

Marion Guillou, Presidenta de INRA. Alberto Vásquez, Rector de la UC Temuco y Marc Michel, Director General, AgroParisTech
Marion Guillou, Presidenta de INRA. Alberto Vásquez, Rector de la UC Temuco y Marc Michel, Director General, AgroParisTech

publie le 13/06/2011

haut de la page