De Tahiti à l’Ile de Pâques


La frégate de surveillance PRAIRIAL a quitté son ’fenua’ polynésien fin avril 2009 pour entamer une longue mission de 4 mois le long des côtes d’Amérique du Sud. Après le Mexique, le Nicaragua, Panama et l’Equateur, c’est au Chili que le bâtiment s’est arrêté, le temps de 4 escales (Valparaiso, Mejillones, Iquique, Ile de Pâques) et d’une participation active au sein de l’exercice naval TEAM WORK SOUTH, organisé tous les deux ans par la marine chilienne. Arrivée sur Rapa Nui - JPEG

La mission militaire était depuis longtemps ’sur le pont’ de l’organisation des futures escales du bâtiment et l’arrivée du Prairial aux portes de la baie de Valparaiso le 11 juin 2009 en début d’après-midi a concrétisé ces mois de labeur… L’escale a été rythmée par quelques rendez-vous protocolaires pour le commandant, des visites guidées de la ville et de ses environs et des activités de relations publiques, comme l’invitation des ’bomberos’ de la 5ème compagnie ’pompe France’ qui a initialisé des liens de camaraderie très forts entre l’équipage et les pompiers chiliens qui, jumelés avec les marins pompiers de Marseille, entretiennent des relations privilégiées avec la France depuis de nombreuses années. L’ambassade a profité de l’escale du bâtiment pour y embarquer 1500 kg. de meubles et matériels pédagogiques à destination de la future alliance française de l’île de Pâques, qui verra son inauguration officielle au 2ème semestre 2009. Cette escale a été l’occasion pour l’équipage de découvrir cet amphithéâtre vers le Pacifique qu’est Valparaiso, qui revêt, au détour de quelques quartiers pittoresques, les couleurs d’un kaléidoscope où la brise marine devient au fil d’une caminata vers les cerros un compagnon de route et de découverte.

Le Prairial a retrouvé dès le 21 juin ses activités opérationnelles avec l’exercice TEAM WORK SOUTH et sa participation active jusqu’au 2 juillet au sein du dispositif naval aux côtés des unités du Chili, des Etats Unis, de la Grande Bretagne et du Brésil. Cet exercice majeur a été l’occasion de travailler en multinational au sein d’un ’work up’ orchestré par l’Armada de Chile et ponctué de ’passex’, ’gunex’, ’photex’, ’surfex’ et autres noms barbares bien connus des ’ops’ de la Royale.
Après plusieurs jours de transit et dans une mer désertée, l’aurore naissante de ce 11 juillet laisse apparaître les silhouettes majestueuses des premiers moais de l’île de Pâques. Pendant ce temps, c’est l’effervescence sur le pont du Prairial pour la préparation au décollage de l’hélicoptère alouette III, dédié à la livraison des meubles embarqués à Valparaiso. Cette opération couronne de succès cette initiative de l’ambassade de France à Santiago et de l’alliance française de Viña del Mar, à savoir l’aménagement logistique de la future alliance française sur l’île Rapa Nui.

Mouillage à Hanga Roa - JPEGLa frégate rallie son lieu de mouillage au milieu de la baie de Hanga Roa avec une vue imprenable sur le port et ses activités. Les premiers permissionnaires sont convoyés par les ’lanchas’ locales, bateaux de pêcheurs affrétés pour l’occasion en transport pour touristes. La magie de l’île ravira de ses charmes les marins qui profiteront de l’escale pour découvrir ce patrimoine, certes aux allures et aux essences polynésiennes, mais assurément en terre chilienne ! Le messager ’in situ’ envoyé par l’ambassade de France et la mission militaire pour la durée de l’escale est l’EV1 Thierry Férelloc, adjoint de l’attaché de défense, qui assurera tout le soutien escompté par le bord en relation avec les autorités locales et clôturera ainsi le dossier ’escale ’ de la frégate de surveillance en mission 2009.

Hasta luego y nos vemos !

publie le 23/03/2011

haut de la page