Discurso de condecoración (M. Bourguignat)

Madame la Directrice des Amériques et des Caraïbes,
Monseñor Alfonso Baeza,
Monsieur le député Sergio Aguilo,
Chers amis, amigos todos,
Bien cher Michel,

Nous sommes réunis ce soir à la Résidence de France pour une occasion toute particulière: il me revient l’honneur, et la joie, de vous remettre, cher Michel, les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Je suis heureuse que cet hommage puisse vous être rendu en la présence de la Directrice des Amériques et des Caraïbes, Mme Elisabeth Beton-Delègue, qui vous a bien connu lors de son séjour au Chili, et qui sait, comme nous tous, votre dévouement auprès de nos compatriotes, et votre engagement sans faille en faveur des droits de l’Homme.

***

Votre vocation et votre humanisme vous ont toujours poussé à aider les plus démunis. C’est comme homme d’Eglise que vous êtes d’abord venu au Chili.

Ud. llegó primero a Chile en el marco de la cooperación entre Iglesias. En la población Joao Goulart, junto a la Congregación de los Sagrados Corazones, se dedicó a su labor pastoral con los estudiantes y los trabajadores.
_
Le coup d’Etat de 1973 a marqué une étape décisive dans votre engagement. Después del golpe de Estado, su papel de enlace con las autoridades francesas permitió poner a salvo de la represión a muchos chilenos perseguidos. Como cristiano, al lado de Monseñor Alfonso Baeza, como humanista, usted empleó todas sus fuerzas, sin descanso, en defender los principios de la democracia y de la justicia social. Se creó el Departamento campesino del Comité Pro Paz por iniciativa suya. Más tarde, su lucha al lado de los sindicalistas opuestos a la dictadura le mereció atraer la atención constante del régimen militar.
_
A partir de 1982, à la tête de l’ADFE-Chili que vous avez créée, vous poursuivez votre travail en faveur de nos compatriotes démunis ou persécutés. Votre action au sein de cette association dure encore aujourd’hui, et vous ne perdez pas une occasion de montrer votre solidarité et l’importance que vous accordez aux droits des citoyens.

***

Vous avez passé au Chili, cher Michel, plus qu’un simple séjour: toute une vie. Votre pays d’adoption a reconnu votre engagement, en vous octroyant la nationalité chilienne "por gracia", un honneur réservé aux étrangers les plus méritants. Devant votre famille, vos amis, vos compagnons de lutte, la France veut aujourd’hui saluer votre courageuse et inlassable action en faveur des droits de l’Homme, qui a fait l’admiration de tous pendant des temps particulièrement sombres de l’histoire du Chili.

" Au nom du Président de la République, et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous nommons Chevalier de l’Ordre National du Mérite. "

publie le 05/05/2011

Subir