Gastronomie et tourisme [es]

Le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, dans le cadre de son action globale, a fait de la diplomatie économique l’une de ses priorités depuis deux ans. A ce titre, il est en charge du commerce extérieur et de la promotion du tourisme depuis avril 2014.

La gastronomie représente un pan important du commerce extérieur et du tourisme français, ainsi qu’un formidable atout pour l’attractivité de la France : un tiers des touristes étrangers citent le vin et la gastronomie comme motivations guidant le choix d’un voyage en France. Elément central de la culture et du patrimoine français reconnu par l’UNESCO, elle est également un facteur de rayonnement de la France, grâce à sa richesse et à sa diversité.

PNG
Dans le cadre de la promotion du tourisme en France, le Quai d’Orsay se mobilise pour mettre en avant la gastronomie, l’œnologie et les valeurs d’excellence, d’innovation et de diversité de la gastronomie française. L’opération « Goût de / Good France », qui promouvra le 19 mars prochain une cuisine française vivante, ouverte et innovante à travers le monde, s’accompagne de nombreuses autres mesures prises en faveur de la gastronomie :

• A l’issue des Assises du tourisme en juin dernier, le Ministre Laurent Fabius a annoncé la création de cinq pôles d’excellence touristique, dans la perspective du déploiement d’une offre touristique plus riche. L’un d’entre eux est consacré à la gastronomie et à l’œnotourisme. Il vise à fédérer acteurs publics et privés pour répondre à une demande croissante d’expériences « authentiques » de la part des touristes étrangers.

• Dans le cadre du Conseil de promotion du tourisme présidé par le Ministre et par l’Ambassadeur Philippe Faure, les grands chefs Guy Savoy et Alain Ducasse ont été les rapporteurs d’un chantier sur la gastronomie et l’œnologie. Ils ont identifié une série de mesures permettant de mieux promouvoir la gastronomie et les vins français.

• Le Conseil de promotion du tourisme a aussi abordé les enjeux de la formation aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration, notamment, l’accueil la maîtrise des langues étrangères, la mise en avant des métiers en salle… les conclusions de ses travaux seront rendues en mars.

• Le 2 février, le Quai d’Orsay a accueilli une grande cérémonie à l’occasion de la publication du guide Michelin France. Elle a ainsi permis de rappeler que les guides français sont des références mondiales et l’objectif d’investir dans la communication numérique afin de s’adapter aux nouveaux classements et systèmes de notation.

• Le Ministère travaille actuellement à faire des Journées Européennes du patrimoine des Journées des patrimoines afin qu’elles célèbrent non seulement les monuments, les musées, mais aussi la gastronomie et l’œnologie en tant que composantes du patrimoine de la France.

PNG
• Enfin, le Quai d’Orsay a décidé, avec le Ministère de l’Intérieur, la mise en place d’un parcours administratif simplifié pour l’obtention de visas dits « d’excellence culinaire ». Ces visas de long séjour permettront à des étudiants et professionnels étrangers de se former dans nos restaurants étoilés. Ils deviendront ainsi les meilleurs ambassadeurs de la gastronomie, du savoir-faire et des produits français dans le monde.


Le 19 mars 2015, les ambassades françaises célèbrent

Goût de / Good France
Au-delà des restaurants participants, les ambassades de France se mobiliseront le 19 mars organisant en leurs murs un dîner Goût de / Good France. Dans de nombreux pays, les réseaux consulaires et culturels se feront également l’écho de cet événement inédit. Grâce à cet engagement, des dîners Goût de / Good France seront organisés, le même soir, dans 150 pays. Au chili, la Résidence de France présentera ainsi un dîner organisé par le chef & restaurateur français ainsi que membre du jury de Masterchef, Yann Yvin, Laurent Pasqualetto, chef du restaurant de l’hôtel The Singular Lastarria et David Damge, chef pâtissier du restaurant de l’hôtel Mariott de Santiago.

publie le 16/03/2015

haut de la page