Incendie de la décharge de Santa Marta : Recommandations

Incendie de la décharge de Santa Marta : Recommandations

Comme l’ont constaté ce matin les habitants de Santiago, l’incendie qui s’est déclenché dans la décharge de Santa Marta - située dans la commune de San Bernardo à proximité de la route 5 à la sortie Sud-ouest de la ville - a plongé la ville dans un épais nuage malodorant.

Dans le prolongement de cet incident, le ministère chilien de la santé - qui estime pour l ’instant que les fumées provoquées par cet incendie ne sont pas plus toxiques que celles d’un incendie classique dans la mesure où se consument des matériaux organiques et non des produits exclusivement chimiques et par conséquent que les risques pour la santé des citoyens sont faibles- -, a émis les recommandations suivantes à titre préventif  :

• S’abstenir de toute activité sportive
• Fermer portes et fenêtres en cas de présence de fumée à l’extérieur
• Utiliser un masque ou un linge humide lors de vos sorties
• S’éloigner d’une zone où la présence de fumée serait importante en cas de fragilité (femmes enceintes, enfants en bas âge, personnes âgées, personnes souffrant d’insuffisance respiratoire etc…)et se diriger vers une zone moins polluée

Si vous avez été exposé aux fumées, consultez un service médical en cas de :

• conjonctivite ou sensation de sable dans les yeux
• toux persistante
• enrouement
• Difficulté à respirer
• Respiration sifflante
• Vertiges, vomissements, faiblesse
• Troubles de la conscience

Si vous avez été exposé aux fumées et ne présentez pas ces symptômes, il est recommandé de demeurer à votre domicile.

Vous trouverez ci-après le communiqué dans son intégralité, traduit par les soins de cette Ambassade.

Cependant, les conséquences de ce sinistre sur la santé des habitants de Santiago ne font pas l’objet d’un consensus entre les experts.
La presse nationale a rendu compte de ces analyses divergentes.

D’après les autorités chiliennes, un délai de plusieurs jours sera nécessaire pour éteindre l’incendie.
Elles annoncent toutefois une réduction significative des émissions de fumée dans la nuit.

Cette Ambassade vous invite à vous maintenir informés de l’évolution de la situation et à appliquer, autant que faire se peut, le principe de précaution.

Communiqué du ministère chilien de la santé du 19 janvier 2016
(traduction : Ambassade de France) :

D’après les informations communiquées par les autorités régionales, les émanations provoquées par cet incendie ne sont pas plus toxiques que celles d’un sinistre “ordinaire” dès lors qu’il s’agit d’une combustion de matières organiques et non d’un incendie de type chimique. Dans ces conditions, et bien que certains gaz s’avèrent irritants pour les muqueuses, le risque pour la santé de la population est considéré comme faible.
A titre préventif, le réseau des services d’urgence (SAPU) de la région métropolitaine a été placé en état d’alerte et assure une veille afin d’identifier une éventuelle hausse des consultations.
Risques pour la santé
Chez les personnes en bonne santé, la fumée peut provoquer une irritation des voies respiratoires (toux, sécrétions nasales , irritation de la gorge) et des yeux (conjonctivite, larmes) ou encore des dérangement tels que des nausées ou des maux de tête.
Il convient de souligner que la fumée aggrave généralement les symptômes dont souffrent les personnes atteintes de problèmes respiratoires tels que l’asthme, la bronchite ou une déficience respiratoire chronique. Ces patients peuvent ainsi ressentir une difficulté respiratoire, une sensation d’oppression de la poitrine ou des sifflements en respirant. Par voie de conséquence, les enfants en bas âge, les femmes enceintes et les personnes âgées sont particulièrement exposés et les mesures de précaution les concernent tout particulièrement.
Si vous-même ou votre famille avez été exposé à la fumée de l’incendie et ne ressentez aucun symptômes, il est recommandé de demeurer chez soi et de consulter un service médical en cas de :

• conjonctivite ou sensation de sable dans les yeux
• toux persistante
• enrouement
• Difficulté à respirer
• Respiration sifflante
• Vertiges, vomissements, faiblesse
• Troubles de la conscience

Recommandations principales et mesures de prévention

• S’abstenir de toute activité sportive
• Fermer portes et fenêtres
• Utiliser un masque ou un linge humide lors de vos sortie
• S’éloigner de la zone en cas de fragilité (femmes enceintes, enfants en bas âge, personnes âgées, personnes souffrant d’insuffisance respiratoire etc…)

Une fois que l’incendie aura été contrôlé :

• Eviter toute activité sportive si la mauvaise qualité de l’air persiste

• En cas de cendres dans votre jardin, évitez les jeux ou les déplacements par terre de vos enfants ; évitez également que les animaux domestiques ne mangent directement par terre.

• Pour le nettoyage des cendres, utilisez un masque et mouillez les surfaces avant de balayer ; ce geste prévient les risques d’inhalation

• Si une importante quantité de cendre s’est déposée sur votre peau , enlevez vos vêtements et lavez –vous abondamment avec de l’eau

• Les cas échéant, prenez un soin tout particulier de vos lentilles de contact et de vos yeux.

Comunicado del ministerio de la salud chileno

Según han informado las autoridades regionales, las emanaciones de este incendio no son más tóxicas que las de un siniestro estructural, pues se trata de material orgánico en combustión y no de un incendio de características puramente químicas. Por lo tanto, pese a que algunos de estos gases son irritantes a las mucosas, se presume un bajo riesgo para la salud de la población debido al tipo de material que se está combustionando.
De manera preventiva, la red de Servicios de Atención Primaria de Urgencia (SAPU) de la Región Metropolitana está en alerta y monitoreando una eventual alza de consultas.

Riesgos a la salud de las personas
En personas sanas, el humo puede irritar las vías respiratorias (tos, secreción nasal e irritación de garganta) y los ojos (conjuntivitis, lagrimeo), además de generar otras molestias como mareos y dolor de cabeza.

Es importante destacar que el humo suele empeorar los síntomas de aquellas personas que padecen problemas respiratorios preexistentes, como asma bronquial o enfermedad pulmonar obstructiva crónica (EPOC), en cuyo caso estos pacientes pueden experimentar dificultad para respirar, tos, sensación de opresión en el pecho y silbidos al respirar. Asimismo, los niños, niñas, embarazadas y ancianos son grupos de riesgo y deben extremarse las medidas de precaución.
Si usted o su familia estuvo expuesto al humo del incendio y no tiene síntomas es aconsejable permanecer en su domicilio y consultar en un centro de atención médica en caso de :
– Conjuntivitis o sensación de arena en el ojo
– Tos persistente
– Ronquera
– Dificultad para respirar
– Silbidos al respirar
– Mareos, vómitos, debilidad
– Compromiso del estado de conciencia

Recomendaciones básicas y medidas de prevención

– No realice ningún tipo de actividad física.
– Frente al humo de un incendio, cierre puertas y ventanas para impedir que el humo ingrese a su domicilio.
– Use una mascarilla o coloque un paño húmedo sobre su nariz y boca, esta simple medida le ofrece cierta protección frente a la inhalación de humo.
– Si usted o alguien de su familia está embarazada o pertenece a los grupos de riesgo (niños, niñas, ancianos, pacientes asmáticos o con EPOC), y está en zona de mucho humo es aconsejable que se traslade a una zona menos contaminada.

Una vez que el incendio ha sido controlado :
– Frente a mala calidad del aire, evite la realización de actividades deportivas.
– Si hay cenizas en su patio, evite que sus hijos gateen y jueguen en el suelo, asimismo evite que las mascotas consuman alimentos directamente desde el suelo.
– Para limpiar las cenizas use siempre una mascarilla y previamente moje la superficie a barrer, eso evita que las cenizas se levanten del suelo y pueda inhalarlas.
– Si su piel se ha impregnado de cenizas, quítese la ropa y lávese con abundante agua. Retire sus lentes de contacto y lave sus ojos.

publie le 29/01/2016

haut de la page