La France, pays attractif pour les investissements étrangers [es]

Les entreprises étrangères confirment plus que jamais le choix de la France
pour leur développement en Europe.

PNG

Le « Rapport sur l’internationalisation de l’économie française - Bilan 2017 des investissements étrangers en France », paru ce jour, confirme la confiance renouvelée des investisseurs étrangers pour le site France. Les chiffres ont été dévoilés lors d’une conférence de presse tenue au siège de la société Cisco à Issy les Moulineaux, par le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire et le Directeur général de Business France, Christophe Lecourtier.

En 2017, 1 298 décisions d’investissement (+16%, soit 25 décisions en moyenne par semaine) ont créé ou maintenu 33 489 emplois (contre 1 117 décisions et 30 108 emplois en 2016). 412 nouvelles entreprises ont décidé de choisir la France pour y développer leurs activités, soit 32% des projets enregistrés. PNG

A noter que 50% des investissements sont des ouvertures de nouveaux sites (+14% par rapport à 2016) et 42% des investissements sont des extensions d’activité de sites existants (+22% par rapport à 2016).

PNGLes entreprises étrangères investissent en premier lieu dans les activités de production avec 343 décisions d’investissement en 2017, créant 16 123 emplois, soit 26% de l’ensemble des investissements, une progression de +23% par rapport à 2016. Les investissements décidés par les entreprises allemandes (1er investisseur dans la production), américaines, italiennes et belges représentent près de la moitié des investissements dans le secteur de la production.

PNGLes projets de recherche & développement, ingénierie représentent 10% de l’ensemble des projets avec 125 décisions d’investissement, en progression de 9% par rapport à 2016. A l’échelle mondiale, la France fait partie des grands pays innovants, comme le démontrent de nombreux classements internationaux tels que Deloitte Technology Fast 500 EMEA 2017, où la France est en première position du classement. Le sondage Kantar Public 2017, le souligne également, 81% des investisseurs étrangers considèrent l’innovation française comme un avantage compétitif.

Les pays européens restent les premiers investisseurs en France avec 58% de l’ensemble des décisions d’investissement en France, viennent ensuite l’Amérique du Nord 23% et l’Asie 13% qui reste stable, avec une exception concernant l’Inde qui enregistre la plus forte hausse parmi les pays émergents, +73%.

Les Etats-Unis retrouvent la première place, avec 230 projets, soit 18% de l’ensemble des investissements. Ils contribuent, à eux seuls, à travers leurs filiales au quart des investissements dans la R&D.

La diversité des territoires de France constitue un facteur d’attractivité. Les activités de production se concentrent en Auvergne-Rhône Alpes, Grand Est, Hauts de France et Occitanie ; les projets de logistique se localisent en Ile-de-France qui attire 45% des emplois créés dans ce secteur ; et les investissements dans les activités de la R&D ont été particulièrement dynamique en région Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Hauts-de-France.

Les investissements originaires d’Amérique latine ont eux aussi été très dynamiques en 2017 !

Une centaine d’entreprises d’Amérique latine sont présentes en France, où elles emploient environ 5 700 personnes. Elles ont investi 1,4 Md EUR au total dans le pays. PNG

En 2017, 22 nouveaux investissements créateurs d’emploi en provenance d’Amérique latine ont été recensés. Ces projets proviennent majoritairement du Brésil (14 projets) et du Mexique (sept projets). Il s’agit principalement de centres de décision (64 % des projets et 70 % de l’emploi), dont la création de deux quartiers généraux Monde / Europe. En termes de secteurs d’activité, ces investissements relèvent principalement des secteurs des logiciels et prestations informatiques (18 % des projets), du conseil, ingénierie (18 %), et des parfums et cosmétiques (14 %). Ces projets sont principalement localisés en Ile-de-France (36 % des projets et 58 % des emplois).

Parmi les investissements chiliens en France, nous pouvons relever le Groupe QUINENCO qui a une participation de 28,9% dans le capital de NEXANS (26000 emplois), leader mondial de l’industrie du câble, et l’entreprise ENAEX du Groupe SIGDO KOPPERS qui a acheté la société française DAVEY BICKFORD (500 emplois), fabricant de détonateurs de haute technologie.

Communiqué de presse de Business France (3 avril 2018)

publie le 08/06/2018

haut de la page