La Ministre Schmidt et l’Ambassadeur Dubertrand signent un Arrangement administratif de coopération technique sur les aires marines protégées [es]

La Ministre de l’Environnement, Carolina Schmidt, et l’Ambassadeur de France au Chili, Roland Dubertrand, se sont réunis le 21 décembre et ont signé un Arrangement administratif de coopération technique sur les aires marines protégées.

Cet Arrangement a été annoncé lors du 4e Congrès international des aires marines protégées (IMPAC4) et permettra de partager des expériences et de renforcer les capacités en matière de gestion des aires marines et côtières protégées non seulement au Chili, mais aussi dans d’autres pays de la région, en mettant l’accent sur la position dominante du Chili dans ce domaine.

La Ministre Schmidt a expliqué que « la collaboration entre les pays est fondamentale pour la protection et la préservation de l’environnement et les aires marines protégées sont très importantes ». « Je veux souligner, a ajouté la Ministre, qu’il y a quelques jours, nous avons annoncé la création du Parc Marin de Juan Fernández et la multiplication par deux de la superficie de l’Aire Marine Côtière Protégée à Usages Multiples autour de l’archipel de Juan Fernández, en passant de 12 000 à 24 000 kilomètres carrés ».

L’Ambassadeur a souligné que « la France dispose d’une importante expérience dans la protection de l’environnement ». Le pays peut compter sur l’Agence Française pour la Biodiversité afin d’améliorer la connaissance, protéger et gérer la biodiversité terrestre, aquatique et marine. La France détient en effet le deuxième espace maritime le plus grand au monde et gère 500 aires marines protégées.

A ce propos, et en profitant de ce cadre de coopération ainsi que de l’expérience française en la matière, la Ministre Schmidt a déclaré que l’un des objectifs de son action sera d’impulser l’approbation du Service de Biodiversité et des Aires Protégées (SBAP), qui est actuellement en discussion au Parlement et qui vise à renforcer l’institutionnalisation, afin de mieux protéger le patrimoine environnemental du Chili.

L’Ambassadeur Dubertrand a par ailleurs félicité la Ministre pour la désignation du Chili comme pays hôte de la COP25 en signalant que « le Chili peut continuer à compter sur le soutien de la coopération française dans la lutte contre le changement climatique, à travers des initiatives comme celle du Président Emmanuel Macron, « Make Our Planet Great Again », dont plusieurs talents chiliens ont déjà bénéficiée ».

publie le 02/07/2019

haut de la page