La première montre qui mesure la pollution

- La première montre qui mesure la pollution est créée par une entreprise française

Spécialisée dans les appareils de surveillance de la pollution de l’air, l’entreprise française CAIRPOL propose une montre inédite appelée Cairpatch. Capable de détecter en 30 secondes l’indice de pollution de l’air, cet innovant appareil de mesure sera d’une grande utilité aux personnes fragiles et plus particulièrement aux asthmatiques. En effet, Cairpatch informe, en temps réel et quelque soit l’endroit où l’on se trouve, des pics de pollution de l’air (ozone et N02) afin de permettre à son propriétaire d’adapter son activité et d’éviter ainsi des crises. Il faut signaler qu’il existe actuellement en France 2000 décès annuels provoqués par les crises d’asthme aigües.

JPEGLa montre Cairpatch est le fruit des recherches de l’Ecole des Mines d’Alès (France) et relève d’une technologie innovante qui la rend fonctionnelle dans toutes les situations de la vie quotidienne. Elle est en effet dotée d’un capteur électrochimique sensible à l’ozone et au NO2 ; d’un filtre spécial imperméable qui permet son fonctionnement autant à l’air libre que dans un espace fermé. Enfin, elle est équipée d’un microprocesseur qui calcule les niveaux de pollution et le temps d’exposition à l’air.

Découvrez l’entreprise CAIRPOL sur : www.cairpol.com

publie le 23/11/2007

haut de la page