Séminaire : "reconnaissance et valorisation des patrimoines des peuples autochtones" (Arica, 28 et 29 juin) [es]

JPEG

La rencontre internationale « reconnaissance et valorisation des patrimoines des peuples autochtones : territorialité et développement local » sera un espace de dialogue sur les défis de valorisation des patrimoines des peuples autochtones et des territoires, à travers des perspectives locales.

Cet évènement réunira à Arica, les 28 et 29 juin, des professeurs, des universitaires, des membres d’associations culturelles et des communautés indigènes, ainsi que des représentants des pouvoirs publics venus de Bolivie, du Pérou, de France et du Chili. Ils partageront leurs expériences et leurs initiatives pour valoriser le patrimoine culturel des peuples autochtones, en faveur du développement social des territoires ruraux.

Bref aperçu

Les politiques de protection et de valorisation du patrimoine culturel constituent une opportunité pour la visibilité des identités des peuples autochtones et pour le développement social des territoires ruraux. Il n’y a toutefois pas de recette universelle pour les mettre en œuvre. En effet, chaque territoire, chaque localité et chaque communauté est confronté à ses propres défis qui dépendent de sa situation actuelle et de son histoire.
Penser et organiser la valorisation du patrimoine culturel, tant matériel qu’immatériel, pour le développement socio-territorial requiert des perspectives locales.

28 et 29 juin, 9h00

CIHDE, Av. General Velásquez 1775, sala 302 Campus Universidad de Tarapacá, Arica y Parinacota.
Activité ouverte au public. Places limitées.
Inscription : l.giraudon@institutofrances.cl

Les organisateurs
Ambassade de France au Chili, Institut français du Chili, Centre d’investigations de l’Homme dans le désert (CIHDE-CONICYT), Conseil national de la culture et des arts (CNCA).

Les sponsors
Institut français des études andines ( IFEA), Université de Tarapacá, Escallonia, Institut français de Paris.
Instituto Francés de Estudios Andinos (IFEA), Universidad de Tarapacá, Escallonia, Instituto Francés de París.

publie le 23/06/2016

haut de la page