Visite d’une délégation du CNRS au Chili (8 au 12 décembre 2007)

Chaque année près de 300 chercheurs des laboratoires du CNRS viennent au Chili. Ces missions scientifiques concernent l’ensemble des disciplines, de l’astronomie aux sciences humaines et sociales, de la biologie marine à la sismologie. De multiples coopérations sont en cours. Citons d’abord l’accord général entre le CNRS et la CONICYT qui permet chaque année le financement de projets de recherches conjoints, ce à quoi s’ajoutent les projets ECOS ou encore les actions du programme régional STIC Amsud. En tout, ce sont ainsi 73 actions de recherche qui mobilisent chaque année des équipes chiliennes et françaises.

Le CNRS est également présent au travers du Centre de Modélisation Mathématique (Université du Chili) qui, depuis 2000, est l’une des deux Unité Mixte Internationale en Amérique Latine. En Biologie Marine, une forte coopération entre l’université Catholique et la station de biologie marine de Roscoff (unité mixte du CNRS avec l’université Paris VI) a donné lieu à la création d’un Laboratoire international associé (DIAMS : Dispersal & Adaptation in Marine Species). En Sismologie, les relations scientifiques entre le département de géophysique de l’université du Chili et, en France, l’institut de Physique du Globe et le laboratoire de Géophysique de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), deux unités mixtes du CNRS, ont débouché sur la mise en place d’un autre Laboratoire international Associé, Montessus de Ballore, du nom de l’ingénieur français qui en 1907 devint l’un des tout premiers directeur du Service des tremblements de terre à Santiago.

La mission :

Cette mission s’inscrit dans ce contexte de forte coopération scientifique. Elle a également pour but de développer plus encore nos échanges en astronomie qui sont extrêmement fructueux grâce à l’ESO (European Southern Observatory). C’est ainsi qu’un accord sera signé avec la CONICYT dans ce domaine, portant sur la formation en France de jeunes astronomes chiliens pour y préparer des thèses de doctorat, et sur la participation de jeunes chercheurs français en post-doctorat au Chili pour participer à des programmes de recherches communs. Cet accord renforcera également les coopérations existantes en biologie marine avec la participation de jeunes doctorant chilien à un programme de « PhD International » et en Sismologie au travers de thèses en co-tutelle.

- Photographies à la Conicyt

- Photographies à la réception offerte par l’Ambassadeur

- Photographies de la visite aux centres San Rafael et Paranal

publie le 02/04/2008

haut de la page